mutuelle optique

Quelle mutuelle rembourse le mieux les lunettes

Bonne mutuelle optique Les soins d’optique peuvent revenir chers pour la plupart des français surtout que la sécurité sociale ne propose qu’un maigre remboursement. De ce fait, il est important de souscrire à une mutuelle optique. Comment avoir un meilleur remboursement pour ce poste ?

Cette branche de la mutuelle permet d’obtenir un bon remboursement des traitements relatifs à la vue telles les consultations des opticiens, les achats de lunettes, de montures, et des lentilles ainsi que les traitements chirurgicaux.

Les soins d’optique sont généralement remboursés à hauteur de 65%, mais le tarif de convention des lunettes varie selon le degré et le type de verre. Ce tarif et la prise en charge changent en fonction de l’âge de l’assuré social. Toutefois, certains soins et fournitures ne sont pas remboursés par le régime obligatoire tels que certaines lentilles, les lunettes solaires, et les traitements de la myopie.

Le ticket modérateur reste à la charge de l’assuré, mais si ce dernier est souscrit à une mutuelle optique, il peut bénéficier d’un remboursement. La différence entre le prix réel et le tarif conventionnel ou forfaitaire entraîne un considérable dépassement d’honoraire. Ce dernier peut être pris en charge par une bonne complémentaire de santé.

Combien coute une paire de lunettes ?

Actuellement, les lunettes sont de plus en plus sollicitées que ce soit dans le monde médical ou dans l’univers de la mode. Même à titre thérapeutique, des gens croisent un peu ces deux domaines en portant des montures de haut de gamme avec des verres pourtant de correction. Le marché est alors très porteur et les boutiques d’opticiens ne manquent pas à chaque coin de rue.

Pour les consommateurs, les montures sont plus faciles à acheter car il suffit juste d’en trouver à son gout et de comparer les prix. Généralement, les plus simples coutent à partir de 10 euros et les plus luxueux peuvent atteindre les 300 euros et même plus selon la marque, la matière (titane, métal), les tendances, etc.

Les verres sont par contre plus sophistiqués car chacun a son niveau d’affection et les prix peuvent encore varier pour les mêmes degrés. Il existe en effet des verres amincis, ceux dotés d’antireflets, ceux incassables, etc.

Le cout se fait généralement sur devis en apportant l’ordonnance de l’ophtalmologue. L’astuce est alors de comparer les offres et de ne pas se décider trop vite car une différence de 80% peut être constatée d’un opticien à l’autre.

La mutuelle santé et les lunettes

La nomenclature des soins remboursables par la Sécurité sociale affiche les actes médicaux qui concernent la vue notamment les lunettes. Cependant, le remboursement de 65% basé sur le tarif d’autorité n’est pas du tout suffisant car les prix réels sur le marché peuvent s’élever à 5 fois plus.

Les mutuelles jouent alors un rôle important dans ce cas car leurs prises en charge peuvent couvrir les dépenses réelles en fonction du contrat. Elles s’acquittent effectivement du ticket modérateur (part revenant à un patient) qui est donc à 35% du tarif de convention. Ce montant sera alors remboursé à 100% jusqu’à 500% ou plus pour les contrats de haut de gamme. Cela peut être complété par des forfaits annuels selon le cas.

D’autres pratiquent seulement le système forfaitaire dont les montants annuels varient entre 100 euros à 500 euros. Ce qui pourrait probablement suffire en fonction du degré d’affection de chaque adhérent. Il est aussi possible de choisir soi-même la valeur des forfaits et le cout va varier en conséquence.

Les avantages d’une mutuelle optique

Le plus grand atout d’une mutuelle optique c’est qu’elle peut couvrir ce poste mieux que les autres comme la dentisterie par exemple. Il appartient effectivement à l’adhérent d’orienter son contrat en fonction de ses besoins en matière médicale.

La mutuelle optique est alors la meilleure solution pour un ménage composé de membres qui ont des troubles de vision. En effet, elle permet de combler le manque dans la prise en charge des régimes obligatoires qui est loin du compte par rapport aux prix réels sur le marché.

Elle peut même accorder un forfait annuel jusqu’à 500 € qui pourra facilement subvenir aux frais engendrés pour ce poste. La connaissance du montant remboursé est donc un avantage pour l’adhérent car il pourra gérer facilement ses dépenses. Il pourra même bénéficier de bonus en cas d’inutilisation du forfait en 2 ou 3 ans selon l’organisme.

La prise en charge de la Sécurité sociale pour les services d’un opticien

Généralement, les prestations d’un opticien sont remboursées par les régimes obligatoires à 65% du tarif conventionnel. Ces organismes excluent cependant les lentilles de contact du fait qu’elles sont trop couteuses. Ils prennent alors en charge les paires de lunettes de correction en fonction du degré d’affection.

La base de remboursement d’une monture est ainsi de 2,84 euros pour un adulte et de 30,49 euros pour un mineur de moins de 18 ans. Le prix sur le marché varie entre 55 euros à 100 euros, ce qui est largement supérieur à la base de la Sécu.

Pour les verres, le tarif d’autorité pour ceux à faibles corrections est de 2,29 euros chacun et de 24,54 euros pour les affections plus graves.

Ce qu’il faut savoir sur le remboursement optique

Le remboursement optique par les Mutuelles

Il est évident que le but d’une demande de remboursement est de faire en sorte de payer le moins chère possible. En principe, les Mutuelles optiques prennent en charge une grande partie du remboursement des frais.

En fonction, du système d’amortissement choisi par le patient, une mutuelle évalue les taux de remboursements. De ce fait, elles permettent de combler les lacunes laissées par la Sécurité Sociale. Effectivement, les remboursements diffèrent grandement de la réalité des coûts des soins optiques.

Comparé aux tarifs conventionnels de la Sécurité Sociale, ceux des Mutuelles s’avèrent être plus favorables. Comme exemple, pour un verre correcteur faible, le coût gravite autour des 160 euros.

Tandis que pour les verres à plus fortes corrections, les remboursements se rapprochent des 200 euros. En conséquence, même si le prix d’une ou plusieurs lunettes (verre et monture compris) est élevé, la charge allouée au patient reste faible.

Il en est de même concernant les lentilles. Cependant, la Sécurité Sociale reste encore très restreinte sur les remboursements des frais liés aux lentilles. À moins que le patient possède d’excellentes pièces justificatives de la maladie ou de l’affection optique.

Parmi les règlements imposés par la Sécurité Sociale : la myopie supérieure ou égale à 8 dioptries, les stigmaties irrégulières, le strabisme accommodatif et le kératocône à dioptrie 3.

Certains remboursements optiques ne sont pris en charge qu’avec l’aide des Mutuelles. Cela implique les interventions chirurgicales liées à la myopie pour un remboursement à hauteur de 160 euros par an…

demande devis gratuit

Personnes à ajouter

votre conjoint(e)
Vos enfants

Vous êtes susceptibles de recevoir des offres commerciales de notre société pour des produits et services analogues à ceux que vous avez commandés.

Si vous ne le souhaitez pas, cochez la case ci-contre.

PARTAGEZ CETTE PAGE

Demandez un rappel